Est-ce que les BSPCE en valent la peine ?

B3GIN Team
12/10/20
B3GIn - Est-ce que les BSPCE en valent la peine ?

Tous nos articles dès leur publication

Rejoignez la liste!

Mieux partager la valeur pour en créer plus

La réponse est... du bien... Voilà, vous pouvez reprendre une activité normale (© les guignoles de l’info)! Ou vous pouvez lire la suite pour avoir une idée plus précise.

Je suis salarié et mon employeur me propose des BSPCE. Que dois-je en penser?

On lit ici et là des histoires de salariés de startups qui ont pu obtenir des sommes mirobolantes grâce aux stock-options. Comme celle de Bonnie Brown, masseuse à mi-temps chez Google devenue millionnaire. 

Est-ce que c’est la règle pour tous les salariés? 

Quels sont les risques associés aux stock-options? 

Avoir des stock-options (par exemple des BSPCE, des en France) dans une startup n’est pas toujours un gage de réalisation d’un gain financier important. 90% des startups ne fêteront leur troisième anniversaire. Si l’entreprise dans laquelle vous travaillez dépose le bilan, alors vos stock-options n’auront aucune valeur.

Mais, a contrario, si l’entreprise voit sa valorisation augmenter exponentiellement, les stock-options aussi verront leur valeur s’apprécier fortement.

Bénéficier d’un plan de stock-options dans une société en forte croissance ne garantit pas la réalisation d’une plus-value, il faut aussi cocher les cases précisées dans le pacte d’actionnaires pour acquérir ses stock-options. Par exemple, dans la majorité des pactes d’actionnaires, le plan de stock-options s’étale sur 4 ans et une clause de présence y est inscrite. C’est à dire que le bénéficiaire doit travailler 4 ans dans la société pour complètement bénéficier de ses options d’achat sur titre.

Avec tous ces risques est-ce que cela vaut-il vraiment la peine de bénéficier de stock-options?

C’est vrai qu’avec ces risques inhérents aux stock-options on se demande. 

Et pourtant!

Avoir des stock-options permet de réaliser un gain financier si la valorisation de la société augmente. Et si la valorisation diminue, il suffira de ne pas exercer son droit.

Par exemple: vous avez reçu des BSPCE avec un prix d’exercice de 10 euros par bon. Ce qui signifie que vous avez le droit d’acheter des actions pour 10 euros. 

Si la société est valorisée à 5 euros par action (donc moins de 10 euros et donc en dessous de votre prix d’exercice) alors il suffira de ne pas exercer votre droit. Sinon vous feriez une moins-value. 

En revanche, si le prix de l’action est de 50 euros alors vous payerez 10 euros pour exercer votre droit et vous ferez donc 40 euros (50 -10) de bénéfice. 

Il n’est donc pas risqué de bénéficier de stock-options, la mauvaise surprise que vous puissiez avoir serait que le temps passé dans la société n’est pas été bénéfique financièrement pour vos stock-options. Un risque très mesuré quand même!

Articles Similaires

Articles

Vous voulez en savoir +

Contactez-nous!